Quelle est la différence entre le désir et l’amour ?

L’amour est un sentiment profond qui ne s’accompagne pas toujours de manifestations physiques.

Le désir sexuel, que l’on appelle aussi la libido, est une attirance physique pour le corps de l’autre, qu’il soit réel, sur une image ou dans ton imagination.

C’est également un trouble que l’on ressent dans son propre corps et qui peut se manifester par une excitation sexuelle, un frisson, des fourmillements dans le bas du ventre, une érection, une envie d’avoir un rapport sexuel ou de se masturber, un rêve érotique.

Le désir est provoqué différemment pour chacun·e.

Les sensations physiques (vue, toucher, odeur, voix, goût), mais aussi ton imaginaire et tes fantasmes peuvent t’exciter.

La variété des désirs est souvent liée à la personnalité, à l’histoire, aux souvenirs de chacun·e. Elle explique en partie la variété des sexualités et des pratiques sexuelles.

L’intensité de la libido évolue parfois aussi au fil de la vie. Elle peut diminuer quand on est fatigué·e ou stressé·e par exemple. Elle évolue souvent aussi au fil du cycle pour les filles : elle est parfois plus importante au moment de l’ovulation.

Quelle est la différence entre le désir et l’orgasme ?

Le sexe est un sujet très présent dans les magazines, à la télévision, sur Internet. La pornographie valorise le fait d’avoir des relations sexuelles avec pénétration et d’en tirer un orgasme.

Dans notre société, avoir des orgasmes est souvent considéré, à tort, comme la marque d’une vie sexuelle réussie. Ce n’est pas si simple pour tout le monde et cela peut devenir une source d’angoisse pour certain·e·s.

Être à l’écoute de son corps et de ses désirs permet de trouver de la satisfaction et du plaisir dans la relation. Les caresses et des jeux sexuels peuvent parfois suffire sans qu’ils mènent nécessairement à l’orgasme.

Jouer de son désir et de celui de l’autre, et savoir le laisser parfois inassouvi, peut également rendre la relation très excitante. A toi de définir ta manière de vivre ta sexualité. L’important est de bien connaître et de respecter tes désirs, et ceux de l’autre.

Est-on pervers quand on a des fantasmes ?

Avoir des désirs fait partie de la vie sexuelle. Ils sont nécessaires. C’est normal. Les fantasmes et les rêves érotiques sont parfois un peu osés voire transgressifs.

Tu imagines des positions invraisemblables, des scènes d’amour à plusieurs, des rapports hétérosexuels alors que tu es homosexuel·le (ou inversement), des relations parfois brutales, ou avec une star. Cela ne signifie pas forcément que tu souhaites vraiment les mettre en pratique.

Ces fantasmes alimentent simplement ton excitation sexuelle. Parfois, avec l’accord de ton·ta partenaire, vous pouvez réaliser certains de ces fantasmes pour apporter un peu de piment à votre vie intime.

Tes questions

J’ai du plaisir par mon clitoris, mais pas par la pénétration vaginale. Est-ce normal ?

Le clitoris est l’un des organes du plaisir féminin. Il est constitué d’une partie extérieure très sensible et facilement accessible à la stimulation avec les…

Le clitoris est l’un des organes du plaisir féminin. Il est constitué d’une partie extérieure très sensible et facilement accessible à la stimulation avec les doigts ou la langue.Il peut ainsi être stimulé lors de la pénétration. Le point G désigne la zone dans le vagin à travers de laquelle on peut stimuler la prostate (glande de Skene). Les zones de plaisir dans le vagin ne sont pas forcément liées à la prostate ou au clito, il y a le nerf vague et le col de la vessie qui peuvent aussi être sources de plaisir.

Il n’y a pas de plaisir normal ou anormal. Chacune est faite différemment et peut ressentir plutôt la stimulation externe ou plutôt la stimulation interne du clitoris. Tu peux aussi essayer de changer de position pour varier les plaisirs.

Pourquoi les filles mouillent ?

Lorsqu’une fille ressent une excitation sexuelle, les muqueuses de son vagin produisent des sécrétions liquides. Cela lubrifie le vagin et facilite la pénétration, s’il y…

Lorsqu’une fille ressent une excitation sexuelle, les muqueuses de son vagin produisent des sécrétions liquides. Cela lubrifie le vagin et facilite la pénétration, s’il y en a une. La vulve se lubrifie aussi, cela s’appelle la cyprine. La cyprine évite les frottements et les irritations en cas de caresses de la vulve, et notamment du clitoris.

J’aimerais rencontrer d’autres lesbiennes. Où aller ?

Qui sait si la fille de ta classe, ta collègue, la boulangère, la dentiste ou la voisine n’est pas lesbienne ? Il n’est pas toujours…

Qui sait si la fille de ta classe, ta collègue, la boulangère, la dentiste ou la voisine n’est pas lesbienne ? Il n’est pas toujours facile de le savoir car la sexualité relève de l’intime. De plus, par crainte du regard des autres, certain·e·s homosexuel·le·s, n’osent pas en parler. Pour se sentir fort·e·s ensemble ou briser l’isolement, des gays, des lesbiennes et des trans, ont créé des associations qui proposent un accueil ou des activités diverses. Tu peux consulter cet annuaire des associations LGBTQI+ en Provence Alpes Côte d’Azur. Sinon peut-être pourrais-tu rencontrer d’autres lesbiennes sur certains sites de rencontres ou sur les réseaux sociaux ou bien voir s’il y a des bars lesbiens près de chez toi.