La masturbation est une pratique sexuelle qui consiste à stimuler tes zones érogènes, c’est-à-dire les parties de ton corps qui peuvent te procurer du plaisir, parfois jusqu’à l’orgasme. L’orgasme, c’est le moment où tu éprouveras le plaisir sexuel le plus intense. On appelle ça aussi « jouir ». La masturbation peut s’accompagner d’images mentales ou réelles (magazines, vidéo…).

A quel âge commence-t-on à se masturber ?

Les petits enfants se touchent les organes génitaux naturellement et y prennent du plaisir.

A l’adolescence, en raison des bouleversements hormonaux, l’envie te vient d’explorer ce corps qui change. Tu ressens aussi des désirs, des pulsions. À cette période, la masturbation est souvent ta première expérience sexuelle. Certain·e·s adolescent·e·s se masturbent souvent, parfois tous les jours.

La masturbation est une pratique sexuelle qui se poursuit tout au long de la vie.

La masturbation concerne les filles et les garçons

Elle peut provoquer des spasmes et des sensations de plaisir plus intense : c’est l’orgasme. L’orgasme peut parfois donner l’impression que l’on perd le contrôle.

Beaucoup de filles caressent leur clitoris, leur vulve et leur vagin avec les doigts ou avec des objets. La plupart des garçons se caresse le pénis pour provoquer une érection et avoir un orgasme qui correspond souvent à l’éjaculation. L’éjaculation c’est l’expulsion du sperme par le pénis au moment de l’orgasme.

Certain·e·s ne se masturbent pas, simplement parce qu’il·elle·s n’en ressentent pas l’envie. Chacun·e a sa propre façon de fonctionner selon ses désirs.

La masturbation est-elle mauvaise pour la santé ?

Non. Autrefois, les moralisateurs disaient que la masturbation rendait pervers·e, sourd·e ou aveugle. Ce n’est absolument pas le cas.

La masturbation est une façon de découvrir son corps et ses organes génitaux ; et de comprendre comment ils réagissent. Le fait d’apprécier les caresses et le plaisir qu’elles procurent est naturel. La masturbation permet aussi de se détendre et d’évacuer certaines tensions.

Il n’existe pas de fréquence « normale » pour la masturbation.

Toutefois, si tu as l’impression qu’elle occupe trop de place dans ta vie et t’empêche de travailler ou de pratiquer tes activités habituelles, ou si tu as envie de la pratiquer en public, alors tu peux en parler à un·e professionnel·le.

Est-ce qu’on se masturbe toujours seul ?

Si la masturbation se découvre souvent en solitaire, elle peut aussi se pratiquer dans le cadre d’une relation sexuelle. On peut alors soit se masturber soi-même, soit masturber l’autre. À deux, elle permet de découvrir progressivement le corps de son ou sa partenaire, de lui montrer nos points sensibles et de faire monter l’excitation.

La masturbation a aussi l’avantage d’être sans risque de grossesse quand on n’a pas prévu de moyen de contraception. Dans ce cas là, l’éjaculation ne devra pas avoir lieu près de la vulve car des spermatozoïdes peuvent remonter dans le vagin.

Est-ce que les filles se masturbent moins que les garçons ?

Les filles ne se masturbent pas forcément moins que les garçons mais l’éducation des filles met souvent l’accent sur la pudeur et le romantisme. Ainsi, rechercher le plaisir par la masturbation est parfois moins bien considéré pour les filles.

De plus, le clitoris, organe du plaisir féminin, est rarement décrit aux enfants. Certaines découvrent très tôt que se toucher procure des sensations agréables. D’autres ne l’apprendront que très tard, voire jamais.

Certaines filles n’apprécieront jamais la masturbation. Pour d’autres, c’est la seule manière d’arriver à l’orgasme.

Cependant, la masturbation féminine n’est plus tabou. On en parle un peu plus, cela permet de déculpabiliser certaines filles et d’en rassurer d’autres.

Tes questions

J’ai du plaisir par mon clitoris, mais pas par la pénétration vaginale. Est-ce normal ?

Le clitoris est l’un des organes du plaisir féminin. Il est constitué d’une partie extérieure très sensible et facilement accessible à la stimulation avec les…

Le clitoris est l’un des organes du plaisir féminin. Il est constitué d’une partie extérieure très sensible et facilement accessible à la stimulation avec les doigts ou la langue.Il peut ainsi être stimulé lors de la pénétration. Le point G désigne la zone dans le vagin à travers de laquelle on peut stimuler la prostate (glande de Skene). Les zones de plaisir dans le vagin ne sont pas forcément liées à la prostate ou au clito, il y a le nerf vague et le col de la vessie qui peuvent aussi être sources de plaisir.

Il n’y a pas de plaisir normal ou anormal. Chacune est faite différemment et peut ressentir plutôt la stimulation externe ou plutôt la stimulation interne du clitoris. Tu peux aussi essayer de changer de position pour varier les plaisirs.

Faut-il éviter de se masturber avant un examen ?

La masturbation ne fait pas perdre d’énergie. Pour certain·e·s, cela permet d’évacuer les tensions et de se détendre. Il n’y a pas de règles en…

La masturbation ne fait pas perdre d’énergie. Pour certain·e·s, cela permet d’évacuer les tensions et de se détendre. Il n’y a pas de règles en ce domaine.

Est-ce que les filles se masturbent moins que les garçons ?

Les filles ne se masturbent pas forcément moins que les garçons mais l’éducation des filles met souvent l’accent sur la pudeur et le romantisme. Ainsi,…

Les filles ne se masturbent pas forcément moins que les garçons mais l’éducation des filles met souvent l’accent sur la pudeur et le romantisme. Ainsi, rechercher le plaisir par la masturbation est parfois moins bien considéré pour les filles.
De plus, le clitoris, organe du plaisir féminin, est rarement décrit aux enfants. Certaines découvrent très tôt que se toucher procure des sensations agréables. D’autres ne l’apprendront que très tard, voire jamais.
Certaines filles n’apprécieront jamais la masturbation. Pour d’autres, c’est la seule manière d’arriver à l’orgasme.
Cependant, la masturbation féminine n’est plus tabou. On en parle un peu plus, cela permet de déculpabiliser certaines filles et d’en rassurer d’autres.

Pourquoi parle-t-on de plus en plus du clitoris ?

Si on entend parler du clitoris, si on voit de plus en plus sa représentation, c’est que les femmes revendiquent elles de plus en plus…

Si on entend parler du clitoris, si on voit de plus en plus sa représentation, c’est que les femmes revendiquent elles de plus en plus le droit d’avoir du plaisir. Et le clitoris, c’est l’organe du plaisir des femmes. C’est aussi pour que cet organe soit mieux connu, car encore un quart des filles de 15 ans ne savent pas qu’elles ont un clitoris. Il a fallu attendre la rentrée 2018 pour qu’il soit représenté correctement dans un manuel scolaire.

C’est un organe très sensible dont la stimulation peut apporter beaucoup de plaisir voire un orgasme. Il comporte énormément de terminaisons nerveuses. Il gonfle et entre en érection quand tu es excité·e. Comme ses bulbes internes entourent le vagin, il entre aussi en jeu dans les sensations de la pénétration.