Psychologique, économique, verbale, physique, numérique ou sexuelle… La violence prend différentes formes. Elle est parfois évidente quand la victime est couverte de bosses et de bleus ; parfois plus insidieuse. Elle peut se cacher là où on l’attend le moins, en famille ou dans un couple par exemple. Elle n’est jamais acceptable.

Il est souvent très difficile d’en parler. Les conditions de vie, les liens avec l’agresseur, la peur, la honte, le sentiment d’impuissance sont autant d’éléments qui vont influencer la capacité d’une personne à réagir.

La loi interdit pourtant toute forme de violence, y compris la discrimination contre les personnes en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle.

Parler et être entendu·e peut aider à sortir d’une situation douloureuse : des structures et des dispositifs existent pour soutenir et accompagner les victimes, mais aussi pour aider les agresseur·se·s à changer de comportement.