Il est d’abord nécessaire de rappeler que la consommation de drogue est illégale en France et que la vente d’alcool est interdite aux mineurs. En réalité, de nombreux jeunes en consomment, notamment lors de soirées.

Pourquoi la drogue, l’alcool et le sexe sont-ils souvent associés ?

L’alcool et les drogues sont souvent un moyen de :

  • se détendre ;
  • être plus gai ;
  • découvrir de nouvelles sensations ;
  • se donner de l’assurance pour séduire ;
  • se désinhiber.

Quels sont les risques liés à l’alcool et à la drogue  ?

Il peut exister des risques à mélanger drogue, alcool et sexe, par exemple :

  • diminution du plaisir et des sensations. L’alcool et les drogues peuvent empêcher l’érection, la lubrification ou l’orgasme ;
  • impossibilité de donner son consentement ou de recueillir celui de ton·ta partenaire ;
  • erreur/oubli de protection ou de contraception.

La drogue du viol, ça existe vraiment ?

Ce que l’on surnomme la « drogue du viol », c’est le GHB, un sédatif puissant qui peut conduire celui ou celle qui le consomme à perdre la conscience ou la mémoire de ce qu’il s’est passé. Le GHB est parfois utilisé par les agresseurs sexuels pour abuser de leur victime.

D’autres drogues ou l’alcool peuvent avoir des effets similaires. Profiter d’une fille ou d’un garçon qui a bu ou qui s’est drogué, est hors la loi. On ne peut plus considérer alors qu’il·elle a donné son consentement.

La pornographie c’est quoi ?

En France, la pornographie est, en théorie, interdite aux mineurs. En pratique, Internet a rendu son accès facile.

La pornographie est une performance sexuelle mise en scène qui sert surtout à provoquer une excitation sexuelle.

La curiosité, l’excitation sexuelle qui amènent à regarder des images ou des films pornographiques ne sont pas anormaux, au contraire.

La pornographie répond souvent à des normes : épilation, minceur, durée du rapport, taille du sexe… Les pratiques y sont diverses et ne correspondront pas toutes à tes envies , ou fantasmes.

La pornographie explique-t-elle comment faire l’amour ?

Comme il s’agit d’une mise en scène, elle n’a pas pour but d’être réaliste et ne montre pas la réalité des corps ni d’une relation sexuelle.

Il y a des trucages et des retouches (pour amincir les corps et rallonger les pénis par exemple), des montages (qui peuvent laissent penser que les relations sexuelles ne s’arrêtent jamais). Tu peux avoir envie d’en regarder mais garde en tête que c’est du cinéma et pas un mode d’emploi !

Tu peux expérimenter par toi-même ou avec ton·ta partenaire pour découvrir ce qui vous plaît.

Faire l’amour contre de l’argent

Certaines personnes décident de vendre des rapports sexuels contre de l’argent. Cela s’appelle de la prostitution. C’est un choix personnel qui ne doit jamais être imposé. En France, il n’est pas interdit de le proposer, mais il est en revanche interdit d’acheter un rapport sexuel.

Le proxénétisme (qui consiste à vendre les services sexuels d’une autre personne) et la prostitution des mineurs sont également illégaux.

Tes questions

Est-ce que c’est risqué de faire l’amour quand on est défoncé ?

Il existe un certain nombre de risques  à associer drogues et sexualité : Erreur/oubli de protection des IST ou de contraception; Diminution du plaisir et des…

Il existe un certain nombre de risques  à associer drogues et sexualité :

  • Erreur/oubli de protection des IST ou de contraception;
  • Diminution du plaisir et des sensations : l’alcool et les drogues peuvent empêcher l’érection, la lubrification ou l’orgasme ;
  • Difficulté de donner son consentement ou de recueillir celui de ton·ta·tes partenaires ;
  • Certaines substances par exemple l’alcool ou le GHB (aussi surnommé « la drogue du viol ») peuvent provoquer une baisse de vigilance, voire une perte de mémoire ou de connaissance. Cela peut rendre vulnérable face à des personnes mal intentionnées.

Si tu t’apprêtes à avoir un rapport sexuel :

  • Vérifie si ton.ta.tes partenaires sont en capacité de donner leur consentement éclairé, en lui/leur posant la question et en étant attentif.ve à ses/leurs réactions ;
  • Si ce n’est pas le cas ou que tu as un doute, renonce au rapport.

Si tu es défoncé.e ou bourré.e :

  • C’est toi qui décides ce que tu veux faire avec ton corps, personne n’est en droit de t’imposer des pratiques sexuelles ;
  • Avant de consommer, tu peux penser à garder des capotes et du lubrifiant à portée de main.

Avec les autres :

  • Tu peux être attentif·ve à l’état d’ébriété ou de défonce des personnes qui t’entourent ;
  • Tu peux éviter de laisser une personne très droguée ou bourrée seule ;
  • Si tu vois un.e ami.e partir avec quelqu’un.e, tu peux lui demander si il.elle en a envie

Il est aussi possible de discuter en amont de son rapport aux drogues, à l’alcool et à la sexualité avec ses ami.es afin de mieux se connaitre, de s’écouter et de se soutenir.

Si tu as envie d’en discuter, tu peux t’orienter vers des associations qui s’occupent d’informer et d’accompagner autour de la consommation de drogues. Par exemple, l’association Plus Belle La Nuit, présente en milieux festifs dans les Bouches-du-Rhône, peut répondre aux questions toute l’année via Messenger.

En tous cas, si tu as des doutes, des peurs, si tu as besoin d’en parler, n’hésite pas à te rendre dans les Points d’appui écoute jeunes ou les Maisons des Adolescents près de chez toi.

 

Mon copain trouve que je suis coincée parce que je ne fais pas certaines choses comme dans les films.

Aujourd’hui, différentes positions ou pratiques sexuelles sont connues par la diffusion de films pornographiques. Attention, c’est du cinéma. Dans la réalité, une relation sexuelle satisfaisante…

Aujourd’hui, différentes positions ou pratiques sexuelles sont connues par la diffusion de films pornographiques. Attention, c’est du cinéma. Dans la réalité, une relation sexuelle satisfaisante est obtenue en recherchant le plaisir et l’épanouissement personnel. Si tu te sens gênée par ses pratiques ou qu’elles te sont douloureuses, tu n’es pas obligée de les accepter. Propose donc à ton copain des choses qui te font envie. S’il te voit excitée, il en tirera lui aussi du plaisir. Dans une relation à deux, chacun doit pouvoir exprimer ce qui lui est acceptable et agréable.