Les études sur l’efficacité des méthodes contraceptives montrent qu’en théorie les moyens les plus fiables (à plus de 98%) de se protéger d’une grossesse non désirée sont : la contraception dite définitive (vasectomie ou ligature des trompes), les dispositifs intra utérins (DIU) aussi appelés stérilets, les implants, les pilules, les patchs, les anneaux vaginaux, la méthode MAMA (allaitement), la sympto-thermie moderne et les préservatifs externes / masculins.

Ces mêmes études montrent qu’en pratique, c’est un peu différent,… Et oui ! Dans la vie, il peut en effet arriver que tu oublies un comprimé de pilule ou qu’un préservatif se déchire, faisant ainsi baisser l’efficacité moyenne de ces méthodes respectivement à 90% et à 85 %. Toujours selon les statistiques, en pratique, les contraceptifs les plus fiables (à plus de 99%) sont la contraception définitive, l’implant et les dispositifs intra-utérins.

Mais la fiabilité d’une méthode contraceptive dépend surtout de toi, de la manière dont tu te l’appropries. Il se peut par exemple que tu te sentes très à l’aise avec la manipulation nécessaire à la pose d’un diaphragme et que tu sois par ailleurs tête en l’air, incapable de penser à la prise d’un comprimé de pilule au quotidien. En théorie, c’est la pilule qui est plus efficace que le diaphragme (99% contre 94%) mais en pratique pour toi, ça peut-être le contraire.

N’hésite pas à solliciter des professionnel·le·s (conseiller·e d’un centre de planning familial, sage-femme, etc.) pour t’aider à trouver une méthode de contraception qui convienne à ton tempérament, tes valeurs, ta sexualité, ton mode de vie, etc. Le choix peut s’avérer complexe, d’autant que l’efficacité n’est pas forcément le seul critère important pour toi : discrétion, gratuité, charge mentale, impact au niveau de la relation ou de l’environnement, autonomie vis-à-vis des soignant·es, accessibilité, rapport au corps, etc.

Un moyen fiable, c’est un moyen sur lequel tu peux compter… et toi seul·e sait ce qui compte pour toi !