L’herpès génital est une infection sexuellement transmissible (IST). Quels sont les symptômes, comment te protéger ? Les infos dans cet article.

Quels sont les symptômes de l’herpès génital ?

L’herpès génital est un virus qui se manifeste par des petites lésions remplies de liquide, comme des cloques, qui apparaissent sur les organes sexuels, l’anus et la bouche. Parfois les petites cloques ne se voient pas car elles sont fragiles et il n’y a que des zones rouges et douloureuses.

Ces lésions provoquent surtout des douleurs mais aussi des démangeaisons, notamment en cas de frottement ou quand on urine. La crise dure de quelques jours à quelques semaines. Elle s’accompagne souvent d’une fatigue et parfois de fièvre.

Comment se transmet l’herpès génital ?

L’herpès génital se transmet par simple contact avec la peau. Il est donc important de se laver les mains si on a touché des cloques. Il se transmet aussi par les relations sexuelles avec pénétration vaginale et anale, la fellation ou le cunnilingus. La personne infectée est d’autant plus contagieuse en période de crise. Dans ce cas, mieux vaut éviter tout rapport sexuel, même protégé.

Attention, il existe également un risque de contagion en dehors des crises. Il est réduit mais il reste de se protéger systématiquement avec un préservatif.

Quelles sont les conséquences de l’herpès génital ?

Une fois que l’on est un infecté par l’herpès génital, le virus reste dans le corps à vie. Il se manifeste par crises avec des poussées de cloques, notamment en période de stress, de fatigue ou en cas de grosse chaleur. Mais certaines personnes ne feront qu’une seule poussée dans leur vie.

Comment dépister et traiter l’herpès génital ?

Le diagnostic de l’herpès peut être réalisé grâce à :

  • un examen médical ;
  • un prélèvement sur les cloques. Mais cet acte n’est plus remboursé depuis quelques temps hormis chez la femme enceinte.

Il n’existe pas de traitement pour éliminer définitivement le virus de l’herpès génital. Le·la médecin peut néanmoins prescrire des antalgiques pour réduire la douleur et un antiviral pour diminuer la durée de la crise.

Tes questions

J’ai honte d’avoir une infection sexuellement transmissible, à qui puis-je en parler ?

Les CeGIDD (Les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic) et les centres de planning familial sont des lieux confidentiels et gratuits pour le…

Les CeGIDD (Les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic) et les centres de planning familial sont des lieux confidentiels et gratuits pour le diagnostic et le traitement des IST. Tu pourras y rencontrer des professionnel·le·s avec qui en parler sans être jugé·e. Tu habites à Aix-en-Provence et tu veux trouver le centre le plus proche de chez toi, consulte notre carte interactive. Tu peux aussi appeler le 0800 08 11 11 pour plus d’informations.