L’hépatite B est une infection causée par un virus, le VHB (virus de l’Hépatite B). Elle entraîne une inflammation du foie et augmente les risque d’infections à d’autres IST.

Quels sont les symptômes de l’hépatite B ?

Les premiers mois, les symptômes ne sont pas toujours visibles. La personne infectée peut donc transmettre le virus sans le savoir, d’où la nécessité de se protéger (lien) avec un préservatif.

Les signes possibles de l’hépatite B sont :

  • fatigue ;
  • urines plus foncées ;
  • fièvre ;
  • teint jaune ;
  • nausées ;
  • vomissements ;
  • diarrhées ;
  • inflammation du foie.

Comment se transmet l’hépatite B ?

Très contagieuse, l’hépatite B se transmet au cours de rapports sexuels par le sperme et les sécrétions vaginales. Elle se transmet également par le sang et, exceptionnellement, par la salive.

Quelles sont les conséquences de l’hépatite B ?

Dans la plupart des cas, les personnes atteintes d’hépatite B guérissent spontanément en quelques mois. Parfois, l’hépatite B devient une infection chronique, c’est-à-dire qu’elle reste persiste dans le temps. La personne infectée risque alors de contaminer ses partenaires, de développer une cirrhose ou un cancer du foie.

Comment dépister et traiter l’hépatite B ?

L’hépatite B est dépistée par une analyse de sang. Il n’existe pas de traitement pour guérir l’hépatite B une fois qu’on l’a attrapée. On ne peut que minimiser son impact sur la santé. Pour autant, il est possible de se faire vacciner dès les premiers jours de vie. Le vaccin est remboursé par l’Assurance maladie. En France, il est désormais obligatoire pour tous les enfants nés après le 1er janvier 2018.