Les infections vaginales se situent dans le vagin. Elles sont courantes et touchent de très nombreuses femmes. Elles peuvent être causées par un champignon (Candida…), un parasite (Trichomonas), ou une bactérie (gardnerella vaginalis, streptocoque, etc). Tu ne les contractes pas forcément lors d’un rapport sexuel mais tu peux les transmettre.

Quels sont les symptômes des infections vaginales ?

Les infections vaginales peuvent provoquer :

  • des démangeaisons ;
  • des brûlures ;
  • une impression d’avoir envie d’uriner ;
  • des douleurs à la pénétration ;
  • l’apparition de rougeurs ;
  • des écoulements vaginaux anormaux, parfois odorants.

Quelles sont les conséquences des infections vaginales ?

La plupart du temps, les infections vaginales se guérissent rapidement et sont sans conséquence.

Elles peuvent cependant récidiver notamment en cas de déséquilibre de flore.

Qu’est-ce qui favorise les infections vaginales ?

Les infections vaginales sont le plus souvent favorisées par un déséquilibre de la flore vaginale (suite à la prise d’antibiotique ou l’utilisation d’un savon trop agressif par exemple). Mais aussi des évolutions hormonales (règles, grossesse, allaitement) ou une sécheresse vaginale ou une irritation. Tes vêtements sont peut être trop serrés ou humides.

Attention, les infections par bactérie et par parasite peuvent se transmettre sexuellement.

Comment limiter le risque d’infections vaginales ?

  • évite les produits d’hygiène agressifs ;
  • ne fais pas de douches vaginales ;
  • essuie-toi d’avant en arrière après être allée aux toilettes. Cela pour ne pas contaminer le vagin avec des germes présents sur la muqueuse anale ;
  • change de préservatif si tu passes d’une pénétration anale à une pénétration vaginale.

Comment dépister et traiter les infections vaginales ?

Les infections vaginales sont diagnostiquées le plus souvent par un examen clinique mais aussi par un prélèvement cervico-vaginal. Tu peux t’adresser à un·e médecin, un·e gynécologue ou un·e sage-femme.

Des traitements sans ordonnance sont disponibles en pharmacie pour les mycoses ou les déséquilibres de flore.

Cependant, il est parfois nécessaire de faire des analyses en cas de doute dans le diagnostique. En effet, chaque type d’infection vaginale nécessite un traitement différent :

  • l’infection liée au Candida se traite avec des ovules ou une crème antifongiques ;
  • pour la vaginose bactérienne, un traitement antibiotique est nécessaire ;
  • la vaginite à Trichomonas se traite avec un médicament anti-parasitaire.

Un traitement à base de probiotiques permet de rééquilibrer la flore vaginale et d’éviter les récidives.

Tes questions

Mon sexe me gratte et me démange, qu’est-ce que ça peut-être ?

Ton sexe te démange, gratte, brûle, picote… Il est irrité, rouge, gonflé. Tu as des pertes ou un dépôt blanc sur la vulve, à l’entrée…

Ton sexe te démange, gratte, brûle, picote… Il est irrité, rouge, gonflé. Tu as des pertes ou un dépôt blanc sur la vulve, à l’entrée du vagin (ressemblant à du lait caillé), sur le gland du pénis … parfois malodorant·e·s. Tu as des douleurs lors des rapports sexuels ou quand tu fais pipi. Ces symptômes peuvent être le signe d’une mycose génitale. Tout le monde peut être concerné, même si les mycoses ont une petite préférence pour les vulves !

Une mycose génitale, c’est une infection due à un champignon que tu as naturellement au niveau du sexe mais qui peut profiter d’un déséquilibre de ta flore microbienne locale pour se multiplier. C’est là que ça devient problématique ! Cette infection peut être liée aux modifications hormonales du cycle menstruel ou de la grossesse, à une prise d’antibiotique, au stress, au diabète, au tabac, à certains gestes d’hygiène, à des muqueuses ou un système immunitaire fragilisé·e·s, à la présence d’un phimosis (prépuce difficile à décalotter)… Ce n’est pas transmissible sexuellement même si l’activité sexuelle peut déséquilibrer ta flore et donc entraîner la prolifération de ces champignons.

Une mycose génitale, ça peut être très pénible… Tu peux consulter un.e professionnel.le de santé pour qu’il ou elle t’aide à t’en débarrasser. Tu peux aussi essayer toi-même de t’en débarrasser, ou au moins éviter d’aggraver la situation et te soulager. Tu trouveras ici quelques petits conseils assez simples et efficaces, qui sont aussi valables en prévention (pour éviter leur apparition).

J’ai honte d’avoir une infection sexuellement transmissible, à qui puis-je en parler ?

Les CeGIDD (Les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic) et les centres de planning familial sont des lieux confidentiels et gratuits pour le…

Les CeGIDD (Les Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic) et les centres de planning familial sont des lieux confidentiels et gratuits pour le diagnostic et le traitement des IST. Tu pourras y rencontrer des professionnel·le·s avec qui en parler sans être jugé·e. Tu habites à Aix-en-Provence et tu veux trouver le centre le plus proche de chez toi, consulte notre carte interactive. Tu peux aussi appeler le 0800 08 11 11 pour plus d’informations.