Tu peux choisir la manière d’avorter mais dans une certaine mesure… ça dépend en effet de plusieurs choses :
– L’avancée de la grossesse : l’IVG par médicament est possible jusqu’à 7 semaines de grossesse alors que l’IVG par aspiration jusqu’à 12. Avant 7 semaines de grossesse, tu peux donc en théorie opter pour l’un de ces deux méthodes.
– Les pratiques des services hospitaliers : par exemple, suivant le choix des soignant.e.s ou pour des raisons économiques, certains centres incitent les femmes en début de grossesse à avorter de manière médicamenteuse alors que ça devrait être à elles de décider.

Quand tu avortes par médicaments avant 5 semaines de grossesse tu peux choisir le lieu de réalisation de l’IVG : à l’hôpital ou en ville, c’est-à-dire dans le cabinet d’un.e médecin ou d’un.e sage femme formé.e et conventionné.e. L’avortement se déroule alors en partie à domicile.

Quand tu avortes par aspiration, tu es sensée avoir le choix entre l’anesthésie générale ou locale mais en réalité, ça dépend là encore des pratiques de certains centres IVG. Plusieurs choses sont donc indépendantes de ta volonté. Avorter en plein mois d’août réduit par exemple les possibilités…

Il n’y a pas de meilleure méthode, mode d’anesthésie ou lieu pour avorter. Cela peut aussi dépendre de toi, ce que tu préfères ou appréhendes. Ton âge, ta situation sociale, administrative et géographique, ta temporalité, une demande d’anonymat de ta part sont également des éléments qui peuvent orienter tes décisions.
Pour t’aiguiller dans tes choix, t’orienter là où tu pourras réaliser ton IVG dans les conditions qui te conviennent le mieux et faire valoir tes droits, n’hésite pas à prendre contact avec des professionnel.les par téléphone, tchat, mail ou te rendre dans un lieu ressource.