La jalousie est un sentiment que tu peux avoir vis-à-vis de quelqu’un·e. Quand tu es jaloux·se tu peux te sentir frustré·e, te mettre en colère, avoir honte, douter de toi-même, être triste, méfiant·e ou te faire des films. Cela peut parfois compliquer tes relations avec tes proches. La jalousie peut aussi te faire te sentir mal dans ton corps (mal au ventre ou à la tête, stress, etc.).

Dans quelles situations peut-on éprouver de la jalousie ?

Tu peux être jaloux·se pour différentes raisons :

La jalousie peut arriver quand tu es envieux·se de la situation d’une autre personne. Dans ce cas tu jalouses une personne en raison de ce qu’elle est ou de ce qu’elle a. Par exemple, tu peux envier les nouvelles chaussures d’un·e ami·e que toi tu ne peux pas avoir, son cercle d’ami·es, ses bonnes notes en cours… Ça peut te donner le sentiment que ta vie est nulle comparée à celle des autres.

Tu peux aussi être jaloux·se quand tu te sens menacé·e par les autres dans une relation amicale, amoureuse ou familiale. Dans ce cas, tu peux par exemple te demander pourquoi un·e proche aurait besoin de fréquenter d’autres personnes que toi et tu peux avoir peur d’être remplacé·e.

La jalousie est un sentiment courant mais qui peut être désagréable pour toi et pour les autres si tu n’arrives pas à le gérer. 

Pourquoi est-on jaloux·se ?

La jalousie peut être provoquée par la mise en compétition des personnes entre elles à différents moments de la vie. A l’école, on compare souvent les élèves entre elles·eux. Il peut aussi y avoir de la concurrence entre frères et sœurs et même entre ami·es. Ainsi, il est habituel de se comparer aux autres et il est parfois difficile de sortir de ce schéma.

Tu peux aussi être jaloux·se si tu ne te sens pas en confiance avec les personnes qui t’entourent ou si tu manques de confiance en toi.

Quand tu es très proche de quelqu’un.e, tu peux avoir l’impression qu’iel t’appartient un peu, te sentir trahi·e si iel s’intéresse à d’autres personnes ou avoir peur d’être laissé·e sur le côté. Pourtant il est compréhensible d’avoir envie de s’entourer de différentes personnes : il est rare, voire impossible que quelqu’un·e puisse être disponible pour tous nos besoins affectifs.

En couple, la jalousie est souvent considérée comme une preuve d’amour : « si je suis jaloux·se c’est que je t’aime ». La jalousie amoureuse peut provenir d’une pression sociale qui donne beaucoup d’importance à la fidélité. Ça peut être difficile d’accepter la présence d’autres personnes autour d’une relation amoureuse.

Les risques liés à la jalousie

Parfois, la jalousie donne lieu à des comportements toxiques et violents, sous couvert de sentiments amoureux ou amicaux :

  • fouiller le téléphone et les réseaux sociaux ;
  • faire du chantage affectif « si tu m’aimes, arrête de le.la.les voir » ;
  • refuser que l’autre sorte seul.e avec ses ami.es ;
  • se montrer agressif·ve ;
  • et toutes formes de contrôle sur l’autre.

Ces exemples font partie des mécanismes de violences conjugales.

Que faire si on est jaloux·se ?

Si tu ressens de la jalousie, une première piste peut être de la reconnaître et de l’accepter. C’est un sentiment qui t’appartient et que tu as tout à fait le droit d’éprouver. Il peut cependant devenir problématique si tu l’imposes à d’autres personnes. 

Tu peux essayer de réfléchir à tes mécanismes de jalousie de ton côté. Ils peuvent être liés à tes expériences et ton vécu. Cerner les causes de ta jalousie pourrait donc t’aider à mieux la gérer et éviter de te retrouver submergé·e.

Ainsi, si tu arrives à identifier ce que tu ressens, c’est déjà un bon début ! Cela te permettra par exemple d’en parler avec ton entourage pour qu’il comprenne mieux tes réactions. Ça pourra aussi être l’occasion d’expliquer ce qui crée cette jalousie en toi. Tu peux par exemple exprimer ce qui te met en insécurité, verbaliser tes besoins (« j’ai besoin d’être rassuré·e »). Ça peut être aussi l’occasion d’écouter les conséquences de ta jalousie chez l’autre.

Si tu ressens le besoin d’en parler avec une personne extérieure à ton cercle amical, familial ou amoureux tu peux aussi venir en parler avec un·e conseillèr·e dans un centre de planning familial. 

Subir la jalousie des autres

Tu peux te sentir démuni·e face à la jalousie de quelqu’un·e que tu aimes. Il est même possible que tu culpabilises. Toutefois, c’est tout à fait normal et répandu de ne pas pouvoir combler tous les besoins des autres. N’hésite pas à poser tes limites si tu en ressens le besoin. Si tu te sens isolé·e face à ce problème, tu peux en parler à des personnes de confiance autour de toi.

Et l’inverse de la jalousie, ça existe ?

Certaines personnes proposent le terme de compersion comme alternative à la jalousie. La compersion peut être comprise comme l’inverse de la jalousie. C’est le fait d’être heureux.se quand nos ami.es ou partenaires ont des relations enrichissantes avec d’autres personnes. Cela revient un peu à se réjouir du bien-être de notre entourage plutôt que de l’envier.